Page d'accueil | Page précédente

Sommaire / Proposition de séquences / Cycle 3 / Le fonctionnement du corps humain et la santé








Bouge ton corps

mardi 15 juin 2010


DANS LA MEME RUBRIQUE :
Bien manger 
Pourquoi s'essouffle-t-on quand on court ? 

THEMES ABORDES :

Mouvement

Les mouvements

Motivation

Cette progression est conçue pour aider les élèves à dépasser leurs représentations initiales en les confrontant au réel par l'expérimentation, l'observation et la comparaison.

Objectifs


Comprendre et retenir quelques caractéristiques du fonctionnement du corps humain. Les mouvements : rôle du squelette et des articulations

Plan de séquence

Situation de départ Exploration et représentation des mouvements du corps.
Mise en valeur du rôle des articulations des membres (EPS).
Représentation symbolique des articulations.
Questionnement et hypothèses Comment fonctionne une articulation ?
Expression des représentations sur le squelette.
Débat des modèles proposés.
Recherche : observation Analyse de radiographies.
Observation des os du squelette.
Schématisation d'une articulation.
Synthèse et prolongement Reconstitution d'un squelette désarticulé.
Education à la sécurité : les accidents du squelette.

Déroulement

Situation de départ

-  Explorer les mouvements du corps

En EPS, les activités motrices permettent d'explorer les mouvements possibles du corps.
Certaines activités mettent en valeur le rôle des articulations des membres dans le mouvement.
. activités faisant intervenir le saut, la marche, la course… se déplacer comme…, suivre un rythme musical …
. activités utilisant divers objets : ballons, foulards, cerceaux…


-   Réaliser une représentation graphique du corps en mouvement

On fixe par le dessin les silhouettes des enfants sur de grandes feuilles fixées au sol ou en projetant l'ombre des silhouettes sur des feuilles fixées au mur, les membres pliées pour pouvoir repérer les articulations. La comparaison des dessins permet :
. d'orienter le corps humain (droite, gauche, ventral, dorsal, supérieur, inférieur)
. d'identifier les différentes parties du corps et de repérer leurs positions respectives.
. de localiser et nommer les articulations (hanche, genou, cheville, épaule, coude, poignet).

-  Elaborer une représentation symbolique de l'articulation

La manipulation (ou la construction) d'un pantin vu de face permet de localiser et de matérialiser les articulations et les segments du corps. On introduit alors un code de schématisation, un point pour les articulations et un trait pour les segments du corps.
Ce code est réinvesti dans la représentation des mouvements corporels réalisés par les élèves ou sur des silhouettes de personnages vues de face.

Questionnement et hypothèses

Comment fonctionne une articulation ?

Comparer les mouvements que l'on peut faire avec le pantin et ceux que l'on peut faire avec notre corps et soulever le problème du fonctionnement de l'articulation et des blocages articulaires.
On peut demander aux élèves de dessiner leur squelette ou une partie (squelette du bras) tel qu'ils l'imaginent et le ressentent. La confrontation de ces dessins permet de faire état de leurs connaissances et d'élaborer un questionnement sur le squelette : nombre, forme, disposition, emboîtement des os.

Rechercher des réponses


Radiographie du genou droit - 133.7 ko
Radiographie
du genou droit

Clique sur l'image pour agrandir
Repérer les formes
d'emboîtement du fémur (en haut)
et du tibia(en bas)
(JPEG, 133.7 ko)

-  Observer des radiographies de différentes parties du squelette (colonne vertébrale, genou, coude, cheville …) qu'on a pris soin d'orienter et de localiser sur une silhouette permet de distinguer les différents types d'os et d'articulations. Les élèves dessinent une articulation qui montre les formes d'emboîtement concaves et convexes des têtes osseuses.


-  Observer les os d'un squelette désarticulé* afin de valider, rectifier, compléter les connaissances des élèves et d'élaborer une nouvelle représentation du squelette.

Réinvestir des connaissances en reconstituant le squelette désarticulé*.

Cette reconstitution vise à développer l'argumentation en privilégiant le langage oral. Les élèves reconstituent le squelette sur une silhouette orientée, dessinée sur le sol et justifient la disposition relative des os.
Ils confrontent leur reconstitution à l'aide d'images du squelette présentes dans les dictionnaires, atlas d'anatomie humaine ou manuels du cycle 3.

Prolonger les recherches

Cette étude des mouvements corporels offre l'opportunité d'évoquer les traumatismes divers (fractures, entorses, foulures) et peut servir de situation de départ à une éducation à la sécurité. On aborde la notion de prise de risques plus particulièrement en EPS.

Remarques

La relation os-articulation-muscle sera envisagée dans un autre article.

* Dans le cadre du plan de rénovation des sciences, chaque circonscription a été dotée d'un squelette humain adulte désarticulé en résine.