Page d'accueil | Page précédente

Sommaire / Repères pour l'enseignant / Quelles finalités ?








Développer sa pensée, en relation avec la maîtrise de divers langages.

mardi 19 juin 2007


DANS LA MEME RUBRIQUE :
Permettre une première approche du monde 
Adopter des attitudes propres aux scientifiques (chercheurs, ingénieurs, techniciens…) 
Permettre une meilleure structuration des concepts d'espace et le temps 


L'enfant apprend à penser en apprenant à parler ; autrement dit, l'apprentissage de l'abstraction passe par le langage. L'élève doit donc :

-  Passer d'une pensée enfantine préopératoire à une pensée plus évoluée :

En fonction des cycles, il peut s'agir d'anticiper (conception d'une expérience ou projet de fabrication), d'analyser les résultats et de les relier entre eux, de rechercher des relations de cause à effet. En même temps, s'élabore progressivement une notion de temps mieux structurée.

Les activités proposées visent donc à développer chez les enfants une pensée à la fois plus créatrice, par la recherche d'hypothèses ou de solutions ingénieuses, et plus logique par leur examen rigoureux. Elles tendent, pour les plus grands, vers l'élaboration d'une pensée plus formelle, capable de déduction ou d'induction, et d'analyser séparément plusieurs paramètres agissant sur un résultat.
Loin de contrarier ou d'inhiber l'imagination, les activités scientifiques et technologiques doivent la stimuler. Il ne s'agit pas d'opposer les identités réelles aux identités imaginaires, mais de les distinguer pour aider l'enfant à progresser dans sa connaissance du réel.

-  La maîtrise de différents langages :

Une telle construction passe nécessairement par la maîtrise de différents langages : langue française tant à l'oral qu'à l'écrit, images, dessins d'observation, graphiques, diagrammes, codages… Ils sont en effet nécessaires à la communication, à l'analyse et à la mémorisation, et donc à l'élaboration de la pensée.